ac-amiens.fr

Cérémonie du 11 novembre au lycée François Truffaut de Beauvais

Vendredi 11 novembre 2016

Le 11 novembre 2016 a eu lieu dans la cour d’honneur historique du lycée François- Turffaut de Beauvais, comme toutes les autres années, une cérémonie simple et émouvante, qui a réuni les générations autour d’hommages aux instituteurs formés au sein de l’école normale des garçons de l’Oise.

L’école normale des garçons de l’Oise ouvrit ses portes, comme le suggère la façade de l’établissement, à la rentrée scolaire 1883 et ses bâtiments furent transformés afin d’accueillir les élèves du lycée lycée François-Truffaut à la rentrée 1987.

C’est cette mémoire particulière du lieu qui rassembla donc ce 11 novembre les élèves du lycée François-Truffaut, leurs professeurs, des parents d’élèves et l’équipe de direction du lycée, d’une part ; les anciennes institutrices et les anciens instituteurs des deux écoles normales de l’Oise, les élèves, les enseignants et les directeurs des écoles primaires avoisinantes (Emile Foëx, Paul Bert, Cousteau et Prévert), d’autre part.

Des représentants de la municipalité, de l’Inspection académique de l’Oise et du Rectorat de l’Académie d’Amiens, ainsi que des chefs d’établissements de Beauvais étaient présents également.

Monsieur Reiser a pris la parole au nom de l’association des anciens instituteurs de l’Oise pour une longue évocation l’année 1916 ainsi que des noms des instituteurs morts au combat. Il représente, avec ses anciens collègues, des générations d’instituteurs formés à l’école normale de l’Oise.

Hafid ADNANI, proviseur du lycée François Truffaut lui succéda afin de remercier les présents et d’annoncer deux projets qui s’inscrivent dans le cadre de la transmission de la mémoire du lycée : une collaboration (qui pourra se transformer à terme en fusion) entre l’association des anciens instituteurs de l’Oise et l’association des anciens élèves du lycée François-Truffaut ainsi que l’exploitation de photographies retrouvées dans l’album de l’année scolaire 1912/1913 de l’école normale des garçons de l’Oise, qui donneront lieu à une exposition permanente au sein du lycée, afin que cette histoire du début du siècle dernier irrigue les couloirs du lycée François Truffaut et que des visages soient mis sans doute sur certains noms qui figurent sur le monument aux morts, à travers les innombrables photographies de classes que contient l’album.

Jérôme Damblant, Inspecteur d’Académie – Inspecteur Pédagogique Régional d’histoire/géographie prit ensuite la parole pour s’adresser d’abord aux élèves puis aux enseignants pour souligner l’importance de se souvenir et signifier qu’il ne s’agit pas là de « devoir de mémoire » mais d’un « travail de mémoire » que les enseignants en particulier font avec leurs élèves ; qui est « à deux jours d’une autre commémoration d’événements si terribles, une autre façon faire vivre et partager les valeurs de notre République. »

Deux élèves de la classe terminale du lycée François Truffaut Kim Mirot et Thibaut Michaudet ont alors chanté devant l’assistance « I see Fire » de Ed Sheeran (Chanson du film The Hobbit) qui appartient à leur univers. Yann Ebecke, élève de première et vice-président du Conseil de Vie Lycéenne a lu ensuite le poème « Désir » de Guillaume Apollinaire et Marine Mathieu, élève de terminale lui succéda avec la chanson « Liberta » de Pep’s, à la guitare.

Et c’est Laurine Agape, également élève de terminale qui clôtura cette série avec « L’affiche rouge » d’Aragon, une évocation bienvenue de la seconde guerre mondiale.

Une minute de silence fut observée en hommage aux morts avant la dépôt des gerbes de fleurs auquel ont participé les élèves des écoles primaires qui ont pu poser, comme tous les ans, une fleur individuelle qui semblait s’adresser symboliquement à un instituteur en particulier au pied de l’œuvre de Gréber.

La cérémonie prit fin dans un moment de communion puisque les présents ont entonné en chœur « Le temps des cerises ».

Mise à jour : 16 mai 2017