ac-amiens.fr

Congés d’été

Du lundi 10 juillet au vendredi 1er septembre, le rectorat est ouvert de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h30.

Sommaire

Autres publications

Retrouvez des notes statistiques et des études réalisées par le ministère de l’Éducation nationale, l’INSEE Institut National de La Statistique et Études Economique ...

 En février 2014, 44 % des jeunes sortants de lycée ont un emploi sept mois après la fin de leurs études

Sept mois après la fin de leurs études professionnelles en lycée, 44 % des lycéens ont un emploi en février 2014. La situation d’emploi est sensiblement la même que celle observée en 2013. Quel que soit le niveau de formation, obtenir un diplôme demeure déterminant dans l’insertion des jeunes : 47 % des diplômés travaillent contre 32 % des sortants n’ayant pas obtenu le diplôme préparé.

Note d’information, n° 15 - avril 2015 - Direction de l’’évaluation, de la prospective et de la performance - Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

 En février 2014, 62 % des jeunes ont un emploi sept mois après la fin de leur formation

Sept mois après leur sortie d’un centre de formation d’apprentis (CFA), 62 % des jeunes ayant suivi des études du niveau CAP certificat d’aptitude professionnelle à BTS Brevet de Technicien Supérieur ont un emploi en février 2014. Cette situation est quasiment stable par rapport à l’année précédente. Quel que soit le niveau de formation, l’obtention du diplôme préparé en apprentissage demeure déterminant dans l’insertion sur le marché du travail : deux tiers des jeunes diplômés travaillent, alors que plus de la moitié des sortants qui n’ont pas obtenu leur diplôme sont au chômage ou inactifs.

Note d’information, n° 14 - avril 2015 - Direction de l’’évaluation, de la prospective et de la performance - Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

 Prévisions d’effectifs d’élèves du second degré : forte augmentation en lycée général et technologique aux rentrées 2015 et 2016

Les effectifs du second degré devraient augmenter de 27 000 élèves à la rentrée 2015 et de 29 000 à la rentrée 2016. Dans le second cycle général et technologique, l’arrivée de la génération 2000, plus importante que les précédentes, les passages toujours plus nombreux en seconde générale et technologique et la baisse des redoublements contribuent à l’entrée de 19 500 élèves supplémentaires en 2015. Les collèges en revanche perdraient 18 000 élèves à cette rentrée.

Note d’information, n° 13 - avril 2015 - Direction de l’’évaluation, de la prospective et de la performance - Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

 Prévisions d’effectifs d’élèves du premier degré : hausse en élémentaire et baisse en pré-élémentaire à l’horizon 2016

Les effectifs scolarisés dans les écoles publiques et privées devraient croître de 27 300 élèves à la rentrée 2015, puis de 5 000 à celle de 2016. Ces augmentations, portées par l’enseignement élémentaire, s’expliquent par l’arrivée au CP de générations plus nombreuses que celles qui entrent au collège. L’enseignement préélémentaire devrait voir diminuer le nombre d’élèves âgés de trois ans ou plus à partir de la rentrée 2015. L’augmentation de la scolarisation des enfants de deux ans pourrait cependant permettre de stabiliser les effectifs.

Note d’information, n° 12 - avril 2015 - Direction de l’’évaluation, de la prospective et de la performance - Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

 Examens professionnels du second degré session 2014 : plus de 80 % de réussite

À la session 2014, 560 100 diplômes de l’enseignement professionnel des niveaux IV (BP, BT Brevet de technicien , BMA, baccalauréat professionnel et mentions complémentaires) et V (CAP, BEP brevet d’études professionnelles et mentions complémentaires) ont été délivrés par les ministères en charge de l’éducation nationale et de l’agriculture. Le taux de réussite global atteint 82 %, soit une hausse de 0,7 point par rapport à 2013.

Note d’’information, n° 11 - mars 2015 - Direction de l’’évaluation, de la prospective et de la performance - Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

 Diplôme national du brevet 2014 : près de deux tiers des candidats ont une note inférieure à la moyenne à l’épreuve de mathématiques

En 2014, 85 % des candidats obtiennent le diplôme national du brevet (DNB diplôme national du brevet ). Sur dix élèves qui présentent cet examen, neuf maîtrisent les compétences du socle exigibles en fin de collège. Cependant, les résultats à l’examen sont moins favorables : près des deux tiers des élèves obtiennent moins de 10/20 à l’épreuve finale de mathématiques. Les candidats avec de faibles résultats au contrôle continu arrivent très rarement à combler leur retard pour obtenir le brevet.

Note d’information, n° 10 de mars 2015 - Direction de l’’évaluation, de la prospective et de la performance - Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

 Résultats définitifs de la session 2014 du baccalauréat : la voie professionnelle représente désormais un tiers des candidats

Avec 710 700 candidats et 625 700 lauréats, le taux de réussite au baccalauréat s’élève à 88 % à la session 2014, soit une hausse de 1,1 point par rapport à 2013. La proportion de bacheliers dans une génération augmente de plus de 12 points entre 2010 et 2014 pour atteindre 77,4 %. La réforme de la voie professionnelle a considérablement augmenté le nombre de bacheliers ; en portant à trois ans la durée du cursus dans les trois voies, elle a aussi fortement contribué au rajeunissement des candidats.

Note d’information, n° 08 de mars 2015 - Direction de l’’évaluation, de la prospective et de la performance - Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Mise à jour : 6 février 2017